Au campement de Benghazi.

A Benghazi, de jeunes insurgés campent sur la place où se trouve le mairie de Benghazi. Je dormirai là-bas ce soir, dimanche 6 mars. La nourriture est distribuée gratuitement sur la place grâce aux nombreux dons en argent qui ont été récoltés. Il ne manque de vivres pour personne : le commerce ordinaire fonctionne et les dons en provenance d’Egypte furent nombreux et continuent d’affluer. Ces caravanes égyptiennes sont parties spontanément sans attendre de mission humanitaire quelconque. D’ailleurs, l’une des tentes de la place accueille deux égyptiens venus soutenir la révolution en Libye et partager leur expérience. Pour eux, la démocratie semble loin de constituer la panacée. Ici, même la démocratie « directe » (qui faisait le coeur théorique de la Jamahiriyah et du livre vert de Kadhafi) ne semble pas beaucoup plus désirable que son pendant « parlementaire ». A la limite, le Coran paraît encore être le « régime qui divise le moins », pour reprendre le phrase de Thiers a propos de la République. Mais la démocratie représentative est le projet politique servi tout chaud par les centaines de journalistes présents ici, et faute d’autre chose, il occupe toute la publicité.

J’ai lu dans la presse que Bernard-Henri Lévy était a Benghazi pour y rencontrer le conseil national de je ne sais trop quoi, dont la création a été annoncée aux médias. La présence de « BHL » , ici, donne envie de vomir. Quant à la nouvelle de l’irruption de ce nouveau « conseil » elle n’est guère étonnante pour qui a passé ne serait-ce que cinq minutes dans le bâtiment de la mairie. Mais cette nouvelle instance semble surtout n’être (pour l’instant) que du vent. La plupart des gens avec lesquels j’ai pu parler m’ont expliqué que l’embryon d’État qui se trouve à l’ « antisam » (occupation) ne dispose en réalité d’aucun pouvoir effectif. C’est surtout un nid à journalistes du monde entier.

Malgré tout, bon nombre de personnes à Benghazi semblent favorables à la création de ce gouvernement provisoire. Celui-ci serait donc composé de 31 membres « représentant » Benghazi (8) et les autres villes. Certaines personnes que j’ai rencontrées m’ont affirmé que les installations de distribution de gaz fonctionnent parfaitement. Ils auraient même volontairement fait baisser le prix. Ces personnes affirment également que tous les libyens sont derrière eux, que le gouvernement provisoire ne souffre aucune contestation, etc. On remarquera que c’est, mot pour mot, ce qu’affirment Kadhafi et ses partisans.

L’aéroport a été attaqué par l’armée tripolitaine avant-hier et il est impossible d’y accéder car il y aurait toujours des incendies à l’intérieur et il contiendrait des armes chimiques.Ici, la plupart des gens sont armés et les appels de la nouvelle radio à rendre les armes pour les donner à ceux du front se multiplient. L’armée nouvelle semble finalement l’institution étatique la plus effective ici ; et encore, elle a plus l’allure d une « milice populaire » dont personne n’est vraiment capable d’indiquer qui la dirige. Chacun voit un général où il veut.

A Benghazi, il n’y a pas de méfiance particulière à l’encontre des étrangers, qui sont souvent assimilés à des journalistes (eux-mêmes étant bien accueillis). Un des « soldats » m’a même fait comprendre qu’il n’était pas inenvisageable que des étrangers puissent s’engager dans la milice-armée – bien que l’on se méfie encore ici des espions de Kadhafi, « du Mossad et de la CIA » qui pourraient tenter de l’infiltrer.

E., le 6 mars, Benghazi.

Cet article a été publié dans Libye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Au campement de Benghazi.

  1. Bellas.artes dit :

    L’autre jour, en regardant la 5, j’ai eu tout à fait l’impression de voir Barcelone en Juillet 1936: même « désordre », même liberté.
    A ceci près que l’idée d’aller contre l’ennemi semble un peu plus lente. A Barcelone les colonnes vers l’Aragon et vers le centre de l’Espagne sont parties fin juillet même.

  2. El Sinsé dit :

    Merci pour ces reportages un peu plus creel que ce qu’en donne la  » propagande  » des médias frenchies et d’autres pays occidentaux.
    Je suis correspondant de presse  » libre  » a Dazibaoueb et Fil Info Franceet vraiment, votre prose fait du bien.
    http://www.dazibaoueb.fr
    http://www.fil-info-france.com/
    Nous travaillons aussi avec Free Alhurra TV Libya juste par un streaming
    Si vous voulez les contacts avec eux pour nous faire un petit topo , voir par leur intermédiaire, avoir des news vraiment bonnes, contactez moi sans hésitation

    Cré-@ctivement votre
    El Sinsé

  3. BHL en Lybie …. MDR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s