"Nous avons tué Kadhafi"

   Afin de répondre à une certaine idée de l’assassinat de Muhammar Kadhafi comme une chose honteuse ou au moins obscure repandue par les grandes chaines d’infos, nous proposons ce texte qui est un pot pourri de remarques données par des rebelles de Misrata qui tous revendiquent collectivement cet acte. Nous ne les commentons pas, considérant que leur retranscription et leur agencement sont déja en soit un processus suffisament subjectif.

 

Il aurait pu partir, mais il a tiré sur le peuple, ensuite il aurait pu faire la paix et il a choisi de faire la guerre autant qu’il lui etait possible, et maintenant il aurait voulu être jugé, faut être en accord avec soit même, tout n’est pas possible.”

Il a dit "je resterais ici ou je mourrais ici", et bien, il a eu ce qu’il voulait.”

Les kadhafistes, retranchés dans un bâtiment principal se battaient comme des diables, moi, je me doutais bien qu’il y avait quelqu’un d’important là-dedans. Quand ils sont sorti du bâtiment que nous appelons la zone numero 2, ils ont été attaqué par l’Otan. Notre chef Salem Jiha nous a alors appelé. Deux voitures avaient étés detruites par les avions, alors il y a eu une bataille avec ceux qui restaient, à un moment, deux tewar, Ismael et Omran appercoivent des soldats qui s’échappent par des tubes, ils tirent, vont de l’autre côté et attrapent Kadhafi dans le tube. C’est le chauffeur qui a indiqué aux tewar que Kadhafi s’etait mis dans le tube pour échapper aux raids. Il y a beaucoup de versions.”

 “Dans mon village, tous les vieux racontent une prédiction très ancienne, peut être de l’époque des italiens et qui dit qu’un homme viendrait avec un livre vert, il resterait 40 ans et mourrait a Misrata, tu peux demander à mon père il connait cette histoire.”

 “Je suis le docteur Othman El-Zentani c’est moi qui ait pratiqué l’autopsie, je ne peux rien dire des résultats de l’annalyse, mais il n’y aura pas une multitude de scénarios possible, ce qui s’est passé est tres clair. J’aimerais rencontrer les combattants qui ont capturé Kadhafi.”

 “Je pense que jamais un dictateur n’est mort comme ça, des milliers de gifles, des coups de poing ou de crosses ; j’ai conduis son ambulance, je sais ce que je dis."

 “Si il était resté en vie, on aurait commencé à connaître des troubles, comme à Abu Salim où ils continuent à tuer des révolutionnaires, tout va s’arrêter maintenant."

"Il est mort comme Mussolini, tu sais, on a chassé les italiens en 1911, Kadhafi en 2011, qui ce sera en 2111 ?”

 Deux jours après sa mort, le CNT annoncait officiellement la libération de la Libye.

About these ads
Cette entrée a été publiée dans Libye. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s